Mobilisation des ressources

Photo: Forus

L’accès aux ressources est un défi pour les OSC. Les Plateformes Nationales d’OSC (PNO) jouent un rôle important dans la négociation de financements avec le gouvernement, les ONGI, les autres donateurs et les entreprises privées. Cela peut aider à adapter le financement aux priorités et aux besoins locaux.

Accéder aux ressources en temps voulu est souvent un défi pour les OSC. Ceci est notamment le cas lorsque des ressources sont requises d’urgence. Parfois, des ressources sont disponibles, mais l’expertise sur la manière de les obtenir fait défaut. Par exemple, CCONG a cité le financement du gouvernement colombien pour des projets locaux de reconstruction que les groupes locaux n’ont pas réussi à obtenir parce qu’ils ne savaient pas comment accéder aux formulaires officiels et les remplir. CCONG fait valoir qu’elle-même en tant que confédération et ses membres doivent présenter des ‘offres de valeur’ convaincantes afin d’accroître la volonté du gouvernement de les soutenir.

ASONOG constate que les agences gouvernementales honduriennes débloquent des fonds en réponse aux catastrophes. Ils font pression et plaident pour que cela change. Ils font pression en faveur d’un financement plus stratégique afin de soutenir la réduction des risques, la réponse et le rétablissement, en répondant aux besoins des plus vulnérables au niveau local.

En Inde, VANI mise sur sa reconnaissance et sa crédibilité pour servir de canal de financement du secteur privé, fournissant une assurance qui est plus difficile à obtenir pour les OSC individuelles.

En Ouganda, la collaboration entre le bureau du Premier ministre, le Forum national des ONG ougandaises (UNNGOF) et sa plateforme humanitaire récemment créée pour les organisations locales et nationales (HP), ainsi que la Croix-Rouge ougandaise, offre une expertise et une assurance pour la gestion du financement des catastrophes. La reconnaissance d’une situation d’urgence par le gouvernement permet à la Croix-Rouge d’attirer des ressources. Le financement est géré par UNNGOF, alors que HP coordonne la réponse pratique et matérielle en première ligne.

L’accès aux ressources au niveau local pour faire face aux nombreux chocs et stress auxquels les gens sont confrontés est souvent un défi. Le sommet humanitaire mondial de 2016 a établi un ‘Grand Bargain’, promettant que d’ici 2020, au moins 25 % de l’aide serait acheminée directement aux niveaux national et local. Ceux qui travaillent dans les OSC locales doutent que cet objectif soit atteint. Ils mettent l’accent sur les mécanismes basés sur la coordination locale du financement, tels que les fonds communs et les fonds renouvelables. Par exemple, NSET, au Népal, fait valoir que comme le financement des projets est limité dans le temps, ils sont favorables au développement d’un financement commun, fournissant un financement flexible aux organisations lorsqu’elles en ont besoin. NAHAB, au Bangladesh, promeut également cette approche. UDYAMA, en Inde, l’applique au niveau communautaire pour mettre en commun les ressources.

En Ouganda, DENIVA a développé des prêts renouvelables donnant accès au financement local. C’est un modèle qui – sous différentes formes – a fait ses preuves dans de nombreux pays.

Le financement en commun et les prêts renouvelables sont des exemples de moyens permettant de rendre les fonds disponibles localement et de manière flexible, en répondant aux priorités et aux besoins locaux. Cela est essentiel pour faire face aux catastrophes quotidiennes complexes et spécifiques au niveau local.

Mobilisation des ressources : Actions

  • Développez une expertise sur les sources de financement, en partageant les informations de la part et vers les membres, afin d’identifier toutes les opportunités possibles.
  • Renforcez la crédibilité et les relations institutionnelles pour s’assurer que les plateformes sont éligibles pour obtenir des financements au nom de leurs membres.
  • Envisagez toutes les possibilités de financement, y compris par exemple le secteur privé, en créant des ‘offres de valeur’ qui répondent aux attentes des différentes organisations.
  • Faites pression et plaidez auprès du gouvernement pour obtenir le financement d’une réduction des risques, d’une réponse et d’un rétablissement efficaces, sur la base des connaissances des OSC en matière de vulnérabilité.
  • Développez des partenariats à l’intérieur de votre pays afin de faire correspondre la capacité d’obtenir des fonds à la capacité de les distribuer et d’apporter une réponse efficace.
  • Utilisez des mécanismes de financement coordonnés au niveau local, tels que les fonds en commun et les prêts renouvelables, pour améliorer l’accès au financement.

Voir l’Etude de cas 1 pour un exemple de mobilisation des ressources.